Focus sur la première enquête nationale de prévalence des infections associées aux soins en EHPAD

Santé Publique France a publié il y a quelques jours les résultats de la première enquête d’envergure nationale sur « la prévalence des infections associées aux soins (IAS) et des traitements antibiotiques en EHPAD », également appelée Prév’Ehpad 2016.

Conduite en partenariat avec le réseau Cclin-Arlin, cette enquête réalisée entre le 16 mai et le 30 juin 2016 a sondé 367 Ehpad incluant 28 277 résidents dont seulement une faible proportion était exposée à un dispositif ou un acte invasif (3,3% de cathéters, 1,7% de sondes urinaires).

Voici les principaux résultats de l’étude :
« La prévalence des infections associées aux soins est de 3,04% avec une majorité d’infections urinaires (URI) (36,9%), d’infections respiratoires basses (24,0%) et d’infections de la peau et des tissus mous (20,4%). Parmi les URI confirmées par ECBU (68,8%), E. coli, P. mirabilis et K. pneumoniae sont les germes les plus fréquents… »

L’objectif de cette enquête est notamment de mobiliser l’ensemble des professionnels de santé des Ehpad sur la maîtrise du risque infectieux pour contribuer à l’amélioration de la sécurité des soins des résidents.

Cette enquête rappelle l’importance de la sensibilisation à l’hygiène et à la désinfection en EHPAD. La lutte contre les infections nosocomiales est une problématique toujours d’actualité, elle est possible et efficace en se formant aux bonnes pratiques pour devenir un expert hygiène et en s’équipant de lave bassins / laveurs désinfecteurs performants.