L’importance de l’aromathérapie pour les personnes en fin de vie.

L’aromathérapie, de plus en plus plébiscitée.

Pour 88% des français, il est important, voire primordial, de faciliter et de développer l’accès à la sophrologie et à l’aromathérapie dans les services accueillant des personnes en fin de vie*.

C’est ce qui ressort de l’enquête d’opinion sur la fin de vie réalisée par la fondation d’entreprise ADREA en partenariat avec l’IFOP.
Cette recommandation massive pour les médecines douces et alternatives fait écho à la tendance du mieux-vieillir et de l’amélioration du bien-être des personnes âgées.
Il est désormais reconnu que les huiles essentielles ont de nombreuses vertus: elles sont capables par exemple d’améliorer la mémoire, le sommeil, la digestion, la concentration ou encore de supprimer l’anxiété.

Pour en savoir, retrouvez notre livre blanc dédié aux bienfaits de l’aromathérapie.

Face à cet intérêt croissant pour les thérapies non médicamenteuses, Scemed a développé une gamme de baignoires bien-être, qui associée à l’aromathérapie permettent de mettre en place une approche Snoezelen de plus en plus appréciée par les personnels soignants.

Les 6 recommandations des français pour améliorer la fin de vie :
– Prise en charge de la souffrance psychique
– Soutien et accompagnement des proches
– Recours aux médecines alternatives
– Liberté de vivre à son rythme
– Petits plaisirs jusqu’au bout de la vie
– Lien préservé avec la nature.

*Source : enquête d’opinion sur la fin de vie réalisée par la fondation d’entreprise ADREA en partenariat avec l’IFOP